Pourquoi le Rotary doit-il innover ?

Par John Hewko, Secrétaire général du Rotary International

Innovation et flexibilité. Ce sont deux mots que vous entendez beaucoup aujourd'hui lorsque nous pensons à toute organisation qui s'adapte à un environnement en mutation rapide. Mais que signifient ces deux mots pour le Rotary?

En bref, ils définiront l'avenir du Rotary, car ils constituent des piliers fondamentaux de notre plan stratégique pour améliorer l'impact, la portée, l'engagement et la capacité d'adaptation.

Si nous voulons vraiment développer le Rotary et attirer de nouveaux membres, quelle que soit leur situation démographique, nous devons innover.

Cette innovation devra prendre différentes formes :

Tout d'abord, il faut faire de l'innovation un principe fondamental du Rotary, c'est-à-dire un véritable état d'esprit. Cela suppose que l’on instaure une culture du changement positif et que l’on s'adapte aux besoins liés à nos nouvelles réalités et nos nouveaux problèmes.

Deuxièmement , l’innovation concerne également les technologies de transformation . Nous pouvons appeler cette innovation durable, c’est-à-dire développer sans cesse notre gamme de produits pour servir nos membres existants.

Nous avons mis en œuvre ce concept d'innovation durable par le biais de trois canaux de nouvelles technologies : le centre de formation du Rotary , le Rotary Club Central et un programme en ligne de gestion des prospects..

À présent, tous ces outils sont à votre disposition et nous en concevons de nombreux autres. Leur utilisation suivie doit être considérée comme un élément clé sur lequel reposera notre future stratégie de développement. Nous pouvons donc innover par l’intermédiaire de notre manière de penser. Nous pouvons poursuivre l'innovation durable que détermine la technologie.

Le troisième type d’innovation que nous devons aspirer à générer au Rotary est l’innovation de rupture .

Dans le monde des affaires, il s’agit d’un produit ou d’un service dont la conception initiale est souvent très simple. Ce produit ou service s’enracine au bas d’un marché, puis gagne en popularité, jusqu’à remplacer des concurrents déjà établis.

Pour développer le Rotary : nous devons innover !

Pensez à la façon dont le secteur traditionnel des taxis a été transformé pour toujours par des plates-formes de covoiturage, telles que Uber, qui connecte les consommateurs qui ont besoin de trajets à des conducteurs disposés à les leur fournir.

Avec un groupe croissant d'individus à la recherche de relations, d'amitiés et d'une occasion de s'impliquer dans le monde qui les entoure, le Rotary est bien placé pour être un innovateur perturbateur.

«Si nous voulons vraiment développer le Rotary et attirer de nouveaux membres, quelle que soit leur situation démographique, nous devons innover.»

Imaginez un instant à quoi pourraient ressembler les Rotary clubs à l’avenir !

Pensez à un club pouvant modifier son calendrier et le format de ses réunions, peuvant assouplir les critères de participation et proposer plusieurs types d’adhésion.

Pensez à un club où vous pouvez inviter les Rotaractiens à devenir membres de votre club alors qu'ils sont encore dans le Rotaract.

Un club du futur, où mesurer le respect des règles est remplacé par une mesure des progrès réalisés par rapport à des objectifs visant à améliorer la communauté et à développer le club.

Eh bien, vous n'avez pas à imaginer très loin, car ces clubs existent déjà.

Next Rotary Generation Invercargill est un club familial néo-zélandais où les horaires et les lieux de réunion sont fluides. Bien que la participation soit encouragée, elle n'est pas obligatoire.

Le Rotary Club d'Aruba collabore systématiquement avec ses clubs Rotaract et Interact locaux pour assurer une transition en douceur et naturelle au sein du Rotary club. En conséquence, la moitié des membres du club sont d'anciens Rotaractiens.

Ensuite, il y a les soi-disant clubs de passeport . Il y a trois ans, le district 5180 de Californie a commencé à réfléchir à un modèle de club susceptible d'intéresser les membres les plus jeunes qui n'étaient pas intéressés à assister à des réunions hebdomadaires ou à payer des cotisations qu'ils ne pourraient pas se permettre.

Le district a créé ce qu’on appelle un club de passeport comptant 20 membres à Sacramento, en Californie. Le club ne se réunit que six fois par an avec un événement social facultatif dans le mois entre les réunions. En plus d'assister aux six réunions obligatoires, les membres titulaires d'un passeport doivent verser chaque année soit 1 000 USD à la Fondation Rotary OU effectuer au moins 40 heures de service communautaire au sein de clubs Rotary ou autres organisations à but non lucratif du district.

Ce club a plus que triplé son effectif en trois ans.

Une stratégie de croissance durable à long terme n’est paas générée du jour au lendemain. Cela nécessite un engagement envers l'innovation et la flexibilité du club; un engagement à répondre au mieux aux besoins spécifiques de nos communautés au fur et à mesure de leur évolution et à intégrer les Rotaractiens au Rotary.

Je nous mets tous au défi de sortir des sentiers battus, de développer le Rotary à travers de nouveaux modèles de clubs innovants et d’essayer de nouvelles approches.

Je suis convaincu que nous saisirons les opportunités qui s'offrent à nous grâce à l'innovation, à la flexibilité et à des changements réfléchis.

 

John Hewko

Secrétaire général du Rotary

Source article : Rotary Voices

Lettre du Gouverneur - Mars 2019

Vidéo réalisée gracieusement avec les moyens techniques de l'entreprise CHEERS - Toulouse

Le dossier du mois : Situation des effectifs du District 1700 au 1er janvier 2019

Depuis 5 ans, les effectifs du Rotary International fluctuent autour de 1,2 millions de membres, il en est de même pour notre district qui a connu un quasi équilibre de ses effectifs (-1,1 %) : nous étions 2.770 Rotariens en juin 2013, nous sommes 2.739 en février 2019 répartis dans 100 clubs...

Lire la suite...

Que faudrait-il pour rendre votre club irrésistible ?

Quarante pour cent des dirigeants de clubs affirment « qu'attirer de nouveaux membres » est la plus grande difficulté à laquelle leur club doit faire face. Mais le problème est-il le recrutement ? Ou s'agit-il de créer une expérience attractive pour les membres comme pour les visiteurs ? Les formateurs Louisa Horne et Doug Logan du District 7820 nous proposent quelques pistes pour rendre nos clubs plus attrayants...

Lire la suite...

Pourquoi le Rotary doit-il innover ?

A l'occasion de l'Assemblée Internationale du 13 au 19 janvier 2019 à San Diégo, réunissant les Gouverneurs élus 2019/2020, le secrétaire général du Rotary, John Hewko, a expliqué aux cadres dirigeants du Rotary venus du monde entier : pourquoi l'innovation et la flexibilité sont essentielles pour faire croître le Rotary et attirer de nouveaux membres. La rédaction de la Lettre du Gouverneur a la plaisir de vous faire partager l'essentiel du discours de John Hewko dans un article publié sur le site "Rotary Voices"…

Lire la suite...

Vidéo réalisée gracieusement avec les moyens techniques de l'entreprise CHEERS - Toulouse

Pour en savoir plus sur l'Assemblée de Formation : cliquez ici

Demande de subvention : votre club doit être certifié !

La certification est le processus garantissant que votre club a mis en place des mécanismes de gestion et qu’il est en mesure de gérer efficacement les fonds de la Fondation. Afin d’être certifié, votre club doit envoyer au moins un de ses membres au séminaire Gestion des subventions qui aura lieu à Narbonne le 23 mars 2019. Evelyne Renou, Responsable Fondation pour le District nous dit tout...

Lire la suite...

Chaque année, des milliers de personnes visitent la salle 711

Au siège du Rotary, des milliers de personnes par an visitent la salle 711 qui est une reconstitution du bureau où, le 23 février 1905, Paul Harris rencontra trois connaissances pour créer un club fondé sur «la coopération mutuelle et l'amitié informelle». Le bureau d'origine était situé dans l'ancien Unity Building de Dearborn Street, dans le centre-ville de Chicago...

Lire la suite...

Le retour de la rougeole et de la polio inquiète le Brésil

L'an dernier, les Rotary clubs brésiliens se sont mobilisés pour éviter une éventuelle épidémie de poliomyélite après que des taux de vaccination dangereusement faibles aient été signalés par les responsables de la santé. Plus de 11 millions d'enfants brésiliens ont été vaccinés au cours d'une vaste campagne de vaccination de deux mois, inversant ainsi la tendance à la chute de la couverture vaccinale...

Lire la suite...

Du 11 au 17 mars 2019, c’est la semaine du Rotaract

A l'occasion de cette semaine mondiale du Rotaract, les Rotaractiens du monde entier montreront comment ils agissent dans leurs communautés...Pour nos Clubs Rotaract, ils seront représentés par une dizaine de membres, les 15 et 16 mars à Lyon, lors de la deuxième Coordination Nationale 2018/2019 organisée par le Rotaract Lyon International...

Lire la suite...

Inondations dans l'Aude : les vignerons ont aussi été sinistrés

Le 12 octobre 2018 l'Aude se réveille groggy . Un épisode cévenole majeur provoque une inondation hors norme avec une montée des eaux de plus de 7 mètres . Les dégâts humains et matériels sont considérables, l'actualité s'accapare l’événement avec juste raison. Déplacement présidentiel , engagement de l'état au déblocage de fonds d'urgences, les assurances renchérissent ...

Lire la suite...