Des jeunes montent leur boite dès 14 ans !

Promouvoir l’esprit d’entreprendre chez les jeunes

L’association nationale « EPA – France » est une fédération de 18 associations régionales dont le but est de favoriser l’esprit d’entreprendre chez les jeunes et de développer leurs compétences entrepreneuriales en les accompagnants dans la création et la gestion de leurs projets durant une année.

Le concept « learning by doing »

"EPA-France" apporte aux jeunes le support pédagogique pour le montage, la gestion et la clôture de l’entreprise. Ainsi ceux-ci construisent leur projet en suivant pas à pas, avec l’aide d’un parrain entrepreneur, le programme national de pédagogie active développé par "EPA – France" et basé sur le principe « learning by doing », considérant que c’est à travers l’expérience que se forge la compétence.

«Tu me dis, j’oublie. Tu m’enseignes, je me souviens. Tu m’impliques, j’apprends …» Benjamin Franklin

La méthode

L’adulte n’est plus le détenteur d’un savoir à transmettre, mais l’organisateur d’un cadre qui permet aux jeunes de questionner, rechercher, expérimenter, trouver des solutions.

Son rôle glisse alors du « faire » au « faire-faire », puis au « faire avec » pour enfin arriver au « laisser faire », ou les jeunes deviennent les acteurs principaux de leur projet.

«…La connaissance s'acquiert par l'expérience, tout le reste n'est que de l'information…» Albert Einstein

La « Mini-Entreprise-EPA » c’est du concret !

C’est un groupe de 10 à 20 jeunes, de 14 à 21 ans, qui relèvent le défi de monter un projet entrepreneurial, accompagnés par un parrain ROTARIEN, leur mentor, et par un enseignant référent, sur une année pédagogique d’au moins 60 heures, temps minimum nécessaire pour mener à bien le projet.

Les mini-entrepreneurs ont chacun un rôle et des responsabilités dans leur entreprise.

De l’idéation à la commercialisation réelle d’un bien ou d’un service, ces jeunes vont étudier le marché, être en relation avec des investisseurs, des clients et des fournisseurs, tenir une comptabilité, élaborer une stratégie commerciale et un plan de communication. Chaque étape, menée pas à pas, est pour le jeune entrepreneur l’opportunité de :

  • donner sens aux apprentissages pédagogiques,
  • découvrir le fonctionnement de l’entreprise et ses différents métiers,
  • développer son sens des responsabilités, son esprit d’initiative, sa créativité, sa capacité à travailler en équipe et à prendre la parole en public,
  • s’initier à la gestion de projet,
  • d’acquérir un état d’esprit entrepreneurial,
  • d’acquérir un ensemble de savoir-faire et de savoir-être qui lui seront utiles dans sa vie future tant professionnelle que personnelle.

Les parrainages Rotariens

Participer à l’émergence d’une mini-entreprise c’est toujours un moment fort et un engagement humain Rotarien avec un temps certain à consacrer tant pour les marraines et parrains officiels, que pour les assesseurs, et ceux qui ont choisis de n’être que jurys pour le championnat régional.

Leur plus grande motivation étant de constater :

  • l’évolution des jeunes dans leur vision de l’entreprise
  • l’émulation qui peut se créer autour d’un projet d’équipe totalement concret
  • la combativité dont les jeunes font preuve pour mener à bien leur projet

L’implication des clubs Rotary du district 1700

En 2014/2015, le district 1700, avec l’expérience acquise au club de Figeac, partenaire aux premières heures d’EPA en zone Midi-Pyrénées, et sous la forte impulsion de Jean-Louis POEY, alors gouverneur, les clubs intéressés, par cette action innovante de sensibilisation des jeunes à l’entreprise, ont permis un développement rapide des parrainages pour l’année suivante.

Aujourd’hui, sous le gouvernorat très proactif d’Alain BETATO l’amplification se confirme et ce sont plus de 60 Rotariens issus d’une vingtaine de clubs qui vont consacrés plus de 1500 heures à s’engager auprès des jeunes pour leur apporter leur expertise, leur conseil, et leur bon sens entrepreneurial

    -    2014-2015 : 11 Mini-Entreprises,

    -    2015-2016 : 26 Mini-Entreprises, (objectif Rectorat MP : 20)

    -    2016-2017 : 34 Mini-Entreprises,

    -    2017-2018 : 43 Mini-Entreprises,

Cette année, ce sont 760 jeunes, 60 enseignants, 80 marraines/parrains dont les 3 / 4 Rotariens.

Le salon-championnat régional 2017-2018 en Midi-Pyrénées :

Il est ouvert à tout public et se déroulera Mercredi 16 Mai 2018 de 9:30 h à 13:00 h / 16 :30 h, au stade « Ernest WALLON », à TOULOUSE.

Visite des stands jusqu’à 14 :00 h et les visiteurs pourront assister à la cérémonie de remise des trophées et des prix.

Ce sont 43 mini-entreprises qui se présenteront en zone Midi-Pyrénées dont 22 en catégorie Collège, 18 en catégorie lycée, 3 en catégorie post-Bac avec la répartition géographique suivante :

    -    09 – Ariège : 1

    -    12 – Aveyron : 7

    -    31 - Haute Garonne : 12

    -    32 - Gers : 1

    -    46 – Lot : 8

    -    65 – Hautes Pyrénées : 2

    -    81 – Tarn : 8

    -    82 – Tarn & Garonne : 4

Les correspondants EPA Occitanie :

    -    La responsable en zone Midi-Pyrénées : Céline BONNEAU (au bureau de Toulouse) 06 38 78 26 40 / c.bonneau@epa-occitanie.fr

    -    La responsable en zone Languedoc Roussillon : Natacha ROUSSEAU (au bureau de Montpellier) 04 30 63 65 51 / n.rousseau@epa-occitanie.fr

Jusqu’à présent, l’absence de liens entre les deux entités EPA ne permettait pas aux clubs d’intervenir sur la zone Languedoc-Roussillon. La fusion programmée cette année va permettre à ces clubs d’amorcer à terme un dialogue constructif avec EPA-LR pour qu’un accompagnement puisse être trouvé en tenant compte des bonnes pratiques propres à cette zone.

 

Patrick SOUBRIER

RC Figeac

Responsable de la commission Mini-Entreprise du District 1700

06 24 52 30 32 ou fs.sapad@wanadoo.fr

Lettre du Gouverneur - Mars 2018

L'édito d'Alain Bétato : Le Rotary est fantastique !

Depuis le mois de septembre, 95 clubs m'ont reçu lors de la traditionnelle visite du Gouverneur, ce fut l’occasion de belles rencontres avec les Rotariennes et les Rotariens du District.

Ces visites m'ont permis d'écouter les membres de ces clubs, d’apprécier l'importance de leur implication, de mesurer l’impact des services rendus à la collectivité, avec enthousiasme et passion, par le biais de leurs actions...

Lire la suite...

Le dossier du mois : L’action professionnelle, un vecteur de transmission des compétences

Le 23 février dernier c'était l'anniversaire de la création du Rotary par Paul Harris, avocat, et trois amis Silvester Schiele, négociant en charbon, Gustave E. Loehr, ingénieur des mines, et Hiram E. Shorey, tailleur.

Il n'existe pas de compte-rendu de la première réunion mais on peut supposer que ces quatre personnes d'horizons professionnels différents avaient décidé d’échanger des idées autour de leurs professions dans un esprit d’amitié...

Lire la suite...

« L’ Andorre ....J’adore !! »

L'objet de la conférence de district est de motiver les membres à s’impliquer dans les actions du Rotary et ce à tous les échelons de l'organisation, du dirigeant le plus expérimenté au nouveau membre.

Cette année, Alain Bétato, Gouverneur du District 1700, a confié au Club d'Andorre l'organisation de la conférence et Francis Nidecker, responsable du Comité de rédaction de la Lettre du Gouverneur, nous présente cet évènement exceptionnel dans la vie de notre district...

Lire la suite...

LE ROTARY DOIT DONNER LES J'TONS AU CANCER

Fin janvier et début février 2018, pratiquement trente Clubs du District 1700 se sont mobilisés pour "flanquer les j'tons" au Cancer.

Marie José Caire du Club de Balma et responsable de l'action "Jetons le Cancer" sur le District 1700 nous rappelle l'historique et le concept de cette action créée par le Rotary...

Lire la suite...

Des jeunes montent leur boite dès 14 ans !

Les Rotariens du District 1700 se mettent au service des jeunes pour les aider à devenir entreprenants, responsables, créatifs, et audacieux… C'est sous l'impulsion d'Alain Tignol, gouverneur 2013-2014, que l'action professionnelle vers les Jeunes intitulée « Au coeur des métiers » avait pris forme. Puis Jean-Louis Poey, gouverneur 2014-2015, a souhaité orienter cette action vers le programme EPA et aujourd'hui, sous le gouvernorat d'Alain Bétato, ce sont 43 mini-entreprises, parrainées par plus 60 rotariens(nes), que l'on dénombre dans notre District.... Patrick Soubrier, responsable de la commission Mini-Entreprise du District 1700, nous dit tout sur le programme EPA (Entreprendre Pour Apprendre)...

Lire la suite...

« Autant en emporte le Rotaract »

Le 13 mars 1968 a vu la naissance du premier club Rotaract aux Etats Unis celui de l'Université de Caroline du nord, parrainé par le club Rotary de North Charlotte.

Le District 1700 compte 17 Clubs Rotaract qui font preuve d'une formidale vitalité dans toutes les actions qu'ils entreprennent... Francis Nidecker, responsable du Comité de rédaction de la Lettre du Gouverneur, nous parle de leurs actions....

Lire la suite...

C'est votre Rotary club ! Une nouvelle approche pour garder les membres !

Michael Bucca, président élu du Rotary club de l'Océan Central - Toms River - New Jersey - États-Unis, fait le constat, comme beaucoup d'autres dirigeants du Rotary : Pourquoi les membres partent-ils et comment pouvons nous les retenir ?

Il nous présente une initiative de son club intitulée : "Apporter votre projet (BYOP)"...

Lire la suite...

Connaissez-vous le Dr John Sever, l'un des "pères" du programme Polio Plus ?

Comment le Rotary est devenu le cœur, l'âme de l'éradication de la poliomyélite dans le monde et comment il s'est impliqué au tout début ?

Il se trouve que l'un des personnages principaux de l'histoire de l'éradication de la Polio est un ancien gouverneur du District 7620 et il s'appelle le Dr John Sever. Aujourd'hui âgé de 84 ans, il fait partie des pionniers de la première heure. Peut-être que certains le connaissent, ceux qui étaient déjà rotariens dans les années 80, mais pour les autres, voici un peu de son histoire....

Lire la suite...

Et si la Fondation n'avait pas existé ?

Et si lors de la Convention 1917, Arch Klumph, alors président sortant du R.I., n'avait pas suggéré cette idée géniale de créer une Fondation Rotary pour « faire le bien dans le monde » ; aurions-nous investi plus de 3 milliards de dollars dans des actions durables qui ont changé le quotidien de milliers et de milliers de personnes?  Serions-nous sur le point d'éradiquer la Polio une fois pour toutes? La réponse est NON! Mille fois NON!

Evelyne Renou, responsable Fondation du District 1700, nous rappelle la nécessité, pour les rotariens et les clubs, de faire un don annuel à la Fondation Rotary...

Lire la suite...

Le développement du Rotary

Après l’éradication de la polio, la croissance de l’effectif est la priorité du Rotary...Existe-t-il une recette pour redynamiser le Rotary, fidéliser les membres, développer les clubs,.. ?

Alain Fontes, Image Publique et Communication du District 1700, nous propose quelques pistes à mettre en place dans les clubs qui souhaitent apporter leur pierre au développement du Rotary...

Lire la suite...