C'est votre Rotary club ! Une nouvelle approche pour garder les membres !

«..Nous avons adapté le concept BYOD (« Bring Your Own Device », littéralement, amenez votre propre terminal au bureau) à notre club en encourageant les nouveaux membres à proposer leurs propres idées de service et à leur donner la possibilité de les mettre en oeuvre..

Pour chaque membre qui rejoint le Rotary, nous constatons qu'il y en a un autre qui le quitte et souvent, c'est un "jeune membre" rentré au Rotary il y a peu de temps.

Adhérer au Rotary et s'engager sur le long terme est un enjeu majeur pour réussir la croissance d'un club par le simple fait que les nouveaux gains d'adhésion peuvent être rapidement éliminés par les membres non engagés qui décident de partir !

Nous avons donc constaté qu'il fallait impliquer immédiatement les nouveaux membres et de plus, nous avons décidé de leur expliquer que le club, dans lequel ils rentraient, était avant tout le leur : "C'est votre rotary club ! "

Certes c'est le Rotary International qui décide de la création d'un nouveau club mais finalement  qui le fait fonctionner?

Tous les Rotariens paient les cotisations qui permettent au club de fonctionner, d'assister aux réunions et d'effectuer le travail nécessaire à la réalisation d'actions.

Les membres sont, en quelque sorte propriétaires de leur club à l'image des actionnaires d'une société.

L'adhésion au Rotary Club peut être assimilée à "l'achat d'actions", sauf que les dividendes sont le résultat de la participation active du membre !

Alors, maintenant qu'un nouveau membre a rejoint votre club, comment l'aidez-vous à encaisser ses "dividendes Rotary" ?

Il doit avoir un rôle dont il puisse prendre la responsabilité et la plupart des membres de mon club ont une mission bien précise et beaucoup ont trouvé les repères qui conviennent à leurs propres intérêts. Par exemple, certains membres sont affectés à une fonction opérationnelle du club, tandis que d'autres travaillent presque exclusivement sur des projets de services communautaires ou internationaux.

La meilleure méthode pour installer l'approche BYOP (apportez votre projet) dans votre club est de laisser un nouveau membre piloter un projet de service ou une collecte de fonds. Cette démarche permet au nouveau membre de se sentir "propriétaire" de quelque chose d'important pour le club. Avec cette méthode, notre club a pu réaliser neuf projets de service juste dans la première moitié de cette année rotarienne.

Cependant, si un nouveau membre estime qu'il n'est pas prêt à assumer ce niveau de responsabilité et préfère s'asseoir et observer, vous pouvez trouver un autre domaine d'action du club dans lequel il pourra contribuer et se "mouiller les pieds".

 

Ne laissez pas vos nouveaux membres glisser entre les mailles du filet. Si vous leur montrez que le club appartient à chaque membre, ils resteront pendant de nombreuses années pour récolter les dividendes de l'accomplissement que le service Rotary peut leur offrir !

 

Michael Bucca,

Président élu 2018/2019

Rotary club de l'Océan Central - Toms River - New Jersey - États-Unis

Lettre du Gouverneur - Mars 2018

L'édito d'Alain Bétato : Le Rotary est fantastique !

Depuis le mois de septembre, 95 clubs m'ont reçu lors de la traditionnelle visite du Gouverneur, ce fut l’occasion de belles rencontres avec les Rotariennes et les Rotariens du District.

Ces visites m'ont permis d'écouter les membres de ces clubs, d’apprécier l'importance de leur implication, de mesurer l’impact des services rendus à la collectivité, avec enthousiasme et passion, par le biais de leurs actions...

Lire la suite...

Le dossier du mois : L’action professionnelle, un vecteur de transmission des compétences

Le 23 février dernier s'était l'anniversaire de la création du Rotary par Paul Harris, avocat, et trois amis Silvester Schiele, négociant en charbon, Gustave E. Loehr, ingénieur des mines, et Hiram E. Shorey, tailleur.

Il n'existe pas de compte-rendu de la première réunion mais on peut supposer que ces quatre personnes d'horizons professionnels différents avaient décidé d’échanger des idées autour de leurs professions dans un esprit d’amitié...

Lire la suite...

« L’ Andorre ....J’adore !! »

L'objet de la conférence de district est de motiver les membres à s’impliquer dans les actions du Rotary et ce à tous les échelons de l'organisation, du dirigeant le plus expérimenté au nouveau membre.

Cette année, Alain Bétato, Gouverneur du District 1700, a confié au Club d'Andorre l'organisation de la conférence et Francis Nidecker, responsable du Comité de rédaction de la Lettre du Gouverneur, nous présente cet évènement exceptionnel dans la vie de notre district...

Lire la suite...

LE ROTARY DOIT DONNER LES J'TONS AU CANCER

Fin janvier et début février 2018, pratiquement trente Clubs du District 1700 se sont mobilisés pour "flanquer les j'tons" au Cancer.

Marie José Caire du Club de Balma et responsable de l'action "Jetons le Cancer" sur le District 1700 nous rappelle l'historique et le concept de cette action créée par le Rotary...

Lire la suite...

Des jeunes montent leur boite dès 14 ans !

Les Rotariens du District 1700 se mettent au service des jeunes pour les aider à devenir entreprenants, responsables, créatifs, et audacieux… C'est sous l'impulsion d'Alain Tignol, gouverneur 2013-2014, que l'action professionnelle vers les Jeunes intitulée « Au coeur des métiers » avait pris forme. Puis Jean-Louis Poey, gouverneur 2014-2015, a souhaité orienter cette action vers le programme EPA et aujourd'hui, sous le gouvernorat d'Alain Bétato, ce sont 43 mini-entreprises, parrainées par plus 60 rotariens(nes), que l'on dénombre dans notre District.... Patrick Soubrier, responsable de la commission Mini-Entreprise du District 1700, nous dit tout sur le programme EPA (Entreprendre Pour Apprendre)...

Lire la suite...

« Autant en emporte le Rotaract »

Le 13 mars 1968 a vu la naissance du premier club Rotaract aux Etats Unis celui de l'Université de Caroline du nord, parrainé par le club Rotary de North Charlotte.

Le District 1700 compte 17 Clubs Rotaract qui font preuve d'une formidale vitalité dans toutes les actions qu'ils entreprennent... Francis Nidecker, responsable du Comité de rédaction de la Lettre du Gouverneur, nous parle de leurs actions....

Lire la suite...

C'est votre Rotary club ! Une nouvelle approche pour garder les membres !

Michael Bucca, président élu du Rotary club de l'Océan Central - Toms River - New Jersey - États-Unis, fait le constat, comme beaucoup d'autres dirigeants du Rotary : Pourquoi les membres partent-ils et comment pouvons nous les retenir ?

Il nous présente une initiative de son club intitulée : "Apporter votre projet (BYOP)"...

Lire la suite...

Connaissez-vous le Dr John Sever, l'un des "pères" du programme Polio Plus ?

Comment le Rotary est devenu le cœur, l'âme de l'éradication de la poliomyélite dans le monde et comment il s'est impliqué au tout début ?

Il se trouve que l'un des personnages principaux de l'histoire de l'éradication de la Polio est un ancien gouverneur du District 7620 et il s'appelle le Dr John Sever. Aujourd'hui âgé de 84 ans, il fait partie des pionniers de la première heure. Peut-être que certains le connaissent, ceux qui étaient déjà rotariens dans les années 80, mais pour les autres, voici un peu de son histoire....

Lire la suite...

Et si la Fondation n'avait pas existé ?

Et si lors de la Convention 1917, Arch Klumph, alors président sortant du R.I., n'avait pas suggéré cette idée géniale de créer une Fondation Rotary pour « faire le bien dans le monde » ; aurions-nous investi plus de 3 milliards de dollars dans des actions durables qui ont changé le quotidien de milliers et de milliers de personnes?  Serions-nous sur le point d'éradiquer la Polio une fois pour toutes? La réponse est NON! Mille fois NON!

Evelyne Renou, responsable Fondation du District 1700, nous rappelle la nécessité, pour les rotariens et les clubs, de faire un don annuel à la Fondation Rotary...

Lire la suite...

Le développement du Rotary

Après l’éradication de la polio, la croissance de l’effectif est la priorité du Rotary...Existe-t-il une recette pour redynamiser le Rotary, fidéliser les membres, développer les clubs,.. ?

Alain Fontes, Image Publique et Communication du District 1700, nous propose quelques pistes à mettre en place dans les clubs qui souhaitent apporter leur pierre au développement du Rotary...

Lire la suite...