En direct du séminaire de formation des présidents élus

« Notre District, sur de bons rails pour la nouvelle année rotarienne ! »

Mais avec une approche tout de même holistique, car il était question de se préparer à « Servir pour changer des vies ».

Un grand chantier,direz-vous,mais le Rotary se veut toujours optimiste et considère,qu’il n’y a que ceux qui sont dans les batailles qui les gagnent. Cette affirmation reste toujours valable,même a l’ère de l’intelligence artificielle, et ce n’est tout de même pas, les réseaux sociaux qui vont décider de ce qui doit être fait ou pas.

Aussi pas d’inflation de paroles à l’occasion de ce séminaire, ni de caquetage fait de truismes et de paradoxes. Mais un mélange parfait d’innovation et de tradition. Car même si nous avançons masqués, dans cet oukase sanitaire, le Rotary reste déterminé.

« Servir pour changer des vies », c’est aussi donner un sens à sa vie. Chaque Rotarien doit être un artisan,mieux un acteur du changement. Il faut oser montrer ce que l’on fait, pour dire ce que l’on est.(sic).

Pour notre Gouverneur Delphine, « la simplicité, l’efficacité et la modernité doivent nous guider ainsi qu’une bonne boîte à outils qui permet de prendre les devants. Car l’efficacité du Rotary ne se décrète pas, elle s’organise.

Aussi pour  cette nouvelle année de passage et de partage, le nouveau  Président International  S.Metha propose cinq objectifs à atteindre :

  • « Each one,Bring one », autrement dit chaque Rotarien doit recruter un nouveau membre.
  • Autonomisation des jeunes filles, en grande détresse, dans beaucoup de régions du monde.
  • Mettre en avant les 7 axes stratégiques, dont le dernier, sur la protection de l’environnement, qui sera efficient à compter du 1er juillet.
  • Organiser des journées de service Rotarien pour mieux se faire connaître et se faire apprécier.
  • Amplifier notre effort pour en finir avec la polio.

Delphine, notre Gouverneur, a ensuite insisté sur le recrutement, qu’on se doit d’améliorer, car nous perdons régulièrement des membres qui ne sont pas hélas remplacés. Il faut privilégier la venue de femmes et de jeunes professionnels,qui pourraient travailler ensemble, dans un cadre éthique et moral à la lumière du critère des 4 questions. Même si nous restons le plus grand District de France,nous devons mieux informer pour mieux recruter. Mais la valorisation des Clubs et la fidélisation des membres seront préférées à de nouvelles créations, sauf peut être celle de Clubs satellites.

Restons cependant modestes et perfectibles pour avancer encore un peu sur le chemin de l’humanité et de la solidarité entre les êtres.

La parole a été ensuite donnée aux différentes commissions qui ont disposé de cinq à dix minutes pour présenter leurs travaux....d’Hercule. Il faut rêver en grand pour faire plus...Un bouillonnement d’idées intéressantes, que nous ne pourrons pas toutes détailler, mais qui ont démontré la capacité à séduire du Rotary.

Et surtout de son ardeur dans le présent, malgré les difficultés qui pourraient nous contraindre à de pauvres attentes et à de vaines espérances. On retiendra cependant l’introduction d’un annuaire professionnel, l’adhésion à une déontologie, la création d’une commission pour la protection des jeunes, l’utilisation du réseau Rodi et des mini sites,mais aussi de tous les réseaux en général.

On notera encore le livre blanc et guide des bonnes pratiques,l’étude de formations plus adaptées et plus ludiques. Et enfin le prix à décerner à l’entreprise la plus vertueuse en matière écologique,de même que le coup de pouce donné à la pollinisation.

Par ailleurs la contribution à la Fondation n’augmentera et les demandes de subventions devront être présentées avant le 30 septembre.

La journée du lendemain consacrée à la formation des Présidents fut totalement innovante car elle devait les préparer au monde d’après. La venue de V. Burel pour participer à nos travaux, nous a quand même sortis de l’affadissement de notre monde actuel, passé à nouer des relations, parfois vides, derrière nos écrans.

Cette spécialiste de la transformation des entreprises, et des structures en général, nous a montré une nouvelle voie, dans une interactivité qui ne semblait guère possible et évidente en distanciel. Car nous sommes faits de chair et de sang et que la bise et la poignée de main, restent des marqueurs très profonds dans notre culture méditerranéenne.

Grâce à elle, nous avons découvert l’inclusivité en vidéo et le plaisir de se retrouver à deux, à quatre ou à plusieurs, en face à face, pour se présenter et approfondir des thèmes choisis ou pas.

C’était un pari risqué mais réussi et nous avons tous apprécié de se découvrir de manière aléatoire,de s’éprouver et de confronter nos idées. Une manière de renforcer nos défenses rotariennes et de vivre un supplément de rêve et de conquête malgré ce virus maudit. Ne pas rester dans sa bulle, ne pas subir mais toujours agir...agir et agir.

Il me vient à l’idée, ces quelques vers pour terminer :

« En ce monde de violence,
où règne pandémie et lassitude,
Cher Rotary permet que je t’encense,
pour ton dévouement et ta quiétude. »

 

Francis Nidecker

Equipe de rédaction de la Lettre du Gouverneur

 

Le Rotary dans notre District est présent pour aider la jeunesse

Cher(e)s ami(e)s rotariennes et rotariens,

La jeunesse est à la fois âge et passage, adolescence et chemin vers l’âge adulte, le temps de l’expérimentation, des choix, des engagements et le Rotary fait partie des engagements possibles des Jeunes. Le Rotaract et avant lui l’Interact sont là pour les accueillir. La jeunesse est une réalité sociale. Elle n’existe pas en soit de façon stable et intemporelle. C’est pourquoi nous devons être un lieu d’épanouissement et donc une suite, un « canalisateur » à leur investissement dans la vie...

Lire la suite...

Le dossier du mois : Une enquête pour mieux comprendre et améliorer l'expérience des membres en matière de diversité, d'équité et d'inclusion

« Pour moi, la diversité n’est pas un vœu pieux pour un Rotary club, cela fait partie de nos valeurs fondamentales » c'est ce que notre président, Holger Knaack, déclarait dans un article paru initialement dans l’édition d’octobre-novembre 2020 du magazine du Rotary en Grande-Bretagne et en Irlande.

Lire la suite...

Les programmes pour la Jeunesse et l'impact du coronavirus

Le Rotary croit en la prochaine génération de leaders et nos programmes aident les jeunes à acquérir des compétences, parfaire leur éducation et découvrir la valeur du service. Avec la pandémie de COVID-19 qui sévit partout dans le monde, depuis plus d'un an maintenant, nos programmes pour les jeunes rencontrent beaucoup d’incertitudes et de difficultés. Nous vous proposons un petit tour d'horizon des activités mises en place malgré la pandémie...

Lire la suite...

Les Clubs de Montpellier Maguelone et de La Grande Motte se mobilisent avec le CROUS pour venir en aide aux étudiantes

Avant la pandémie, de nombreux étudiants présentaient déjà de grandes fragilités économiques et psychologiques et la crise sanitaire a rendu encore plus précaire la situation déjà fragile de ces étudiants. La rédaction de la Lettre du Gouverneur est allée à la rencontre des Clubs de Montpellier Maguelone et de la Grande Motte, qui ont décidé de venir en aide à ces jeunes en difficulté…

Lire la suite...

Jacques Bernier lance un appel aux dons pour l'Inde

Mes Amis rotariens ,cher(e)s président(e)s

Vous n’êtes pas sans ignorer, la situation catastrophique que vit actuellement l’Inde et ses difficultés à endiguer la pandémie de Covid-19. Vous avez peut-être visualisé la courte vidéo que j’ai publiée sur notre site web...

Lire la suite...

Rotary Green Startup Weekend

Inspiré du hackathon, ce premier Rotary Green Startup Weekend au format digital a proposé, du 16 au 18 avril 2021, à 64 porteurs de projets de présenter au travers de pitches incisifs et argumentés leurs solutions socio-économiques innovantes dans l’environnement et le développement durable. Georges HENRY, Responsable action professionnelle du District, qui a suivi tous les travaux, nous relate cet évènement...

Lire la suite...

En direct du séminaire de formation des présidents élus

Pour la deuxième année consécutive, le séminaire des Présidents élus n'a pas échappé à la pandémie de coronavirus et s'est déroulé en visio "zoom". Delphine Valls, Gouverneure élue, avait réuni plus de 80 participants pour fixer le cap de la nouvelle année rotarienne dont le thème est "Servir pour changer des vies"...

Lire la suite...

335 années de service rotarien autour du Gouverneur

Jacques Bernier, notre Gouverneur, a souhaité reconnaitre quelques amis qui font preuve d’une constance exceptionnelle dans leurs engagements rotariens. Ce-mois ci, nous mettons à l'honneur 8 membres du Club de Perpignan qui ont reçu des mains de Jacques des trophées pour leurs 30, 40 et plus de 50 ans d'engagement Rotarien (Gérald Balandrau - Commission Effectifs).

Lire la suite...