Les Clubs de Montpellier Maguelone et de La Grande Motte se mobilisent avec le CROUS pour venir en aide aux étudiantes

Pour la Lettre du Gouverneur, Marie-Françoise Chapuis a rencontré Patrick Baille, Past-président de Montpellier-Maguelone et Jean-Michel Cassam Chenai, Past-président de La Grande Motte, pour nous présenter leur action.

C’est à Patrick Baille, président du Club Montpellier Maguelone que revient la paternité de cette belle action : «Lors du premier confinement, j'avais noté la grande difficulté dans laquelle se trouvaient les étudiants qui n’avaient pu rentrer chez eux. Ma réflexion m’a amené à considérer qu’en ces temps difficiles, la qualité d’un Rotarien était de faire preuve de bienveillance.. »

Bienveillance certes envers les chefs d’entreprise en difficulté, cela fait partie des fondamentaux du Rotary et plusieurs actions dans le District ont été organisées en ce sens, mais aussi bienveillance envers les étudiants acteurs de la vie économique de demain qui privés des "petits boulots", confinés, se retrouvaient dans une situation extrêmement précaire.

« Déjà des clubs du Grand Montpellier avaient distribué de la nourriture auprès d'étudiants en difficulté et c'est en échangeant avec la Directrice adjointe du Crous que nous sommes arrivés à la conclusion qu'un grand nombre d'entre eux ne pouvait acheter les produits d’hygiène, souvent très coûteux pour leur petit budget, et que les filles étaient très défavorisées, ayant un besoin bien spécifique de protection mensuelle. Il y avait donc bien une action à mener dans ce sens…» souligne Patrick Baille.

Lors d’un échange à l’interclubs du Grand Montpellier, Patrick lança un appel et Jean-Michel Chenai, du Club de La Grande Motte, lui répondit immédiatement avec enthousiasme et détermination. L’équipe était formée l’action pouvait démarrer.

Marie-Françoise : De quelle façon avez-vous trouvé des partenaires ?

Patrick et Jean-Michel : Le Crous a apporté une aide précieuse par le soutien de son directeur, de la directrice adjointe, et de la responsable de la qualité des restaurants universitaires ainsi que les services sociaux.

Les lieux de distribution ont été organisés dans les cités universitaires en 2020 et à la sortie des restaurants universitaire en 2021 avec l’aide des représentants du CROUS : aide matérielle au niveau du déchargement des produits et assistance lors de leur distribution.

En raison des difficultés rencontrées pour trouver des fournisseurs, nous avons contacté des responsables de Grandes Surfaces, en espérant négocier des prix avantageux. Après plusieurs échecs, la société Auchan, qui a très bien perçu et compris notre démarche, a accepté de faire bénéficier le Rotary de prix promotionnels et d’une remise globale.

La dotation des 5 produits pour les deux années de distribution pour chaque étudiant a été définie en collaboration avec une responsable du CROUS et une personne a été désignée par la direction d’Auchan comme interlocuteur, ce qu’elle a fait avec beaucoup d’empathie. Le magasin s’est chargé aussi de préparer le conditionnement sur des palettes à emporter.

Marie-Françoise : Quelle organisation avez-vous mise en place au niveau de vos clubs ?

Patrick et Jean-Michel : D’abord, nous nous sommes chargés de réceptionner, charger et transporter la marchandise vers son lieu de conditionnement. Jean-Michel a mis généreusement son garage à disposition pour le stockage avant conditionnement et les rotariens des deux clubs ont répondu présents aux sollicitations de leur présidents respectifs. Ainsi  16 personnes se sont retrouvées pour répartir les produits dans des sachets individuels soit 2250 produits dans 450  sachets en 2020 et 3150 produits dans 630 sachets en 2021, sachets sur lesquels était agrafé un Leaflet portant le logo et une brève présentation du Rotary.

Ensuite, ce furent cinq voitures pour le transport jusqu’au lieu de distribution, et six personnes pour les distributions. Bien sûr les kakémonos et les roues du Rotary étaient en place pour une bonne visibilité. Lors de la première distribution en 2020 FR3 était présent et a réalisé un reportage très sympathique avec des interviews de plusieurs étudiantes. Midi Libre a couvert les deux années de distribution par des articles et des photos.

Marie-Françoise : Comment cette action a-t-elle été perçue au sein de vos deux clubs ?

Patrick et Jean-Michel : Au départ, nous avons constaté une certaine réticence, voire une certaine gêne à parler de distribution de produits spécifiquement féminins.

Et puis, quand les rotariens en ont parlé dans leur entourage, à leurs enfants ou petits enfants, leur position a changé face à une attitude très positive de ces derniers.

L’idée pourtant était excellente puisque l’Etat l’a reprise à son compte et va assurer maintenant une distribution gratuite de ces produits aux étudiantes. Ce point a été confirmé par les responsables du CROUS

La deuxième dotation de produits a donc été modifiée et orientée vers des produits d’hygiène en général : savon, shampoing, dentifrice, brosse à dents, lait corporel, et ceci a ainsi concerné tous les étudiants.

Marie-Françoise : Comment votre action est-elle perçue par les autres clubs du Grand Montpellier ?

Patrick et Jean-Michel : Pour nos deux clubs, cette action représente un budget de 4200 euros, soit 2100 euros par club. Nous espérons que d’autres clubs viendront nous rejoindre. Nous en parlerons à la prochaine réunion de l’interclubs du Grand-Montpellier et nous présenterons notre action à la Conférence de District…De plus, nous rechercherons l’aide du Rotaract dans la distribution car les jeunes attirent les jeunes et communiquent mieux entre eux.

Marie-Françoise : Quelle a été la réaction des bénéficiaires ?

Patrick et Jean-Michel : Les étudiants sont reconnaissants de cette dotation gratuite de produits d'hygiène. Il faut souligner un très bon état d’esprit de ces jeunes car plusieurs étudiants ont refusé les produits, estimant qu’ils avaient les moyens de se les offrir alors que d’autres ne les avaient pas. 

Pour terminer, nous voulons remercier chaleureusement tous les acteurs de cette action et nous espérons renouveler encore au moins une fois la distribution de produits d'hygiène aux étudiants en difficulté bien qu'il soit encore très difficile, à cause de la crise sanitaire, de récolter des fonds pour nos actions.

 

Propos recueillis par Marie-Françoise Chapuis

du Rotary Club de Montpellier

Un reportage de FR3 Montepellier

Quelques photos de plus

Le Rotary dans notre District est présent pour aider la jeunesse

Cher(e)s ami(e)s rotariennes et rotariens,

La jeunesse est à la fois âge et passage, adolescence et chemin vers l’âge adulte, le temps de l’expérimentation, des choix, des engagements et le Rotary fait partie des engagements possibles des Jeunes. Le Rotaract et avant lui l’Interact sont là pour les accueillir. La jeunesse est une réalité sociale. Elle n’existe pas en soit de façon stable et intemporelle. C’est pourquoi nous devons être un lieu d’épanouissement et donc une suite, un « canalisateur » à leur investissement dans la vie...

Lire la suite...

Le dossier du mois : Une enquête pour mieux comprendre et améliorer l'expérience des membres en matière de diversité, d'équité et d'inclusion

« Pour moi, la diversité n’est pas un vœu pieux pour un Rotary club, cela fait partie de nos valeurs fondamentales » c'est ce que notre président, Holger Knaack, déclarait dans un article paru initialement dans l’édition d’octobre-novembre 2020 du magazine du Rotary en Grande-Bretagne et en Irlande.

Lire la suite...

Les programmes pour la Jeunesse et l'impact du coronavirus

Le Rotary croit en la prochaine génération de leaders et nos programmes aident les jeunes à acquérir des compétences, parfaire leur éducation et découvrir la valeur du service. Avec la pandémie de COVID-19 qui sévit partout dans le monde, depuis plus d'un an maintenant, nos programmes pour les jeunes rencontrent beaucoup d’incertitudes et de difficultés. Nous vous proposons un petit tour d'horizon des activités mises en place malgré la pandémie...

Lire la suite...

Les Clubs de Montpellier Maguelone et de La Grande Motte se mobilisent avec le CROUS pour venir en aide aux étudiantes

Avant la pandémie, de nombreux étudiants présentaient déjà de grandes fragilités économiques et psychologiques et la crise sanitaire a rendu encore plus précaire la situation déjà fragile de ces étudiants. La rédaction de la Lettre du Gouverneur est allée à la rencontre des Clubs de Montpellier Maguelone et de la Grande Motte, qui ont décidé de venir en aide à ces jeunes en difficulté…

Lire la suite...

Jacques Bernier lance un appel aux dons pour l'Inde

Mes Amis rotariens ,cher(e)s président(e)s

Vous n’êtes pas sans ignorer, la situation catastrophique que vit actuellement l’Inde et ses difficultés à endiguer la pandémie de Covid-19. Vous avez peut-être visualisé la courte vidéo que j’ai publiée sur notre site web...

Lire la suite...

Rotary Green Startup Weekend

Inspiré du hackathon, ce premier Rotary Green Startup Weekend au format digital a proposé, du 16 au 18 avril 2021, à 64 porteurs de projets de présenter au travers de pitches incisifs et argumentés leurs solutions socio-économiques innovantes dans l’environnement et le développement durable. Georges HENRY, Responsable action professionnelle du District, qui a suivi tous les travaux, nous relate cet évènement...

Lire la suite...

En direct du séminaire de formation des présidents élus

Pour la deuxième année consécutive, le séminaire des Présidents élus n'a pas échappé à la pandémie de coronavirus et s'est déroulé en visio "zoom". Delphine Valls, Gouverneure élue, avait réuni plus de 80 participants pour fixer le cap de la nouvelle année rotarienne dont le thème est "Servir pour changer des vies"...

Lire la suite...

335 années de service rotarien autour du Gouverneur

Jacques Bernier, notre Gouverneur, a souhaité reconnaitre quelques amis qui font preuve d’une constance exceptionnelle dans leurs engagements rotariens. Ce-mois ci, nous mettons à l'honneur 8 membres du Club de Perpignan qui ont reçu des mains de Jacques des trophées pour leurs 30, 40 et plus de 50 ans d'engagement Rotarien (Gérald Balandrau - Commission Effectifs).

Lire la suite...