Réfléchissez à des actions favorisant la résolution des conflits !

Mes Amis bonjour,

Vaste programme que le thème de ce mois de Février «La construction de la paix et de la résolution des conflits».

On connaît tous les conflits qui embrasent régulièrement le monde. Aujourd’hui, des millions de personnes sont déplacées en raison de violences, persécutions et violations des droits de l’homme et ce sont souvent des enfants.

Bien entendu actuellement la pandémie masque médiatiquement tous ces conflits qui perdent le devant de la scène. Mais ils restent latents et reviendront....

Comment le Rotary peut-il intervenir ?

Nous savons tous que le Rotary a participé à la création de la SDN (Société des Nations), ancêtre de l’ONU charte signée par des délégués rotariens pour la plupart en 1950, nous savons également que l’Unesco a été créé à l’initiative de Rotariens (1945) et ces deux organismes participent bien entendu à la résolution des conflits.

Nous voyons souvent dans nos publications, nos magazines, nos réseaux sociaux toutes les actions que les clubs ou les districts organisent pour apporter aide aux réfugiés, aide humanitaire sur le terrain, construction d’écoles, éducation tournée vers les femmes, amélioration des conditions sanitaires,  lutte contre l’illettrisme,  micro-crédits et tant d’autres. Beaucoup de Rotariens s’investissent dans les Comités Inter Pays (CIP) qui participent à l’entente entre les peuples.

Tous les axes stratégiques de notre mouvement participent à la paix dans le monde.

Mais connaissons-nous les centres pour la paix et la résolution des conflits créés par le Rotary en 2002 ? Ils délivrent des masters « Paix et résolution des conflits » et offrent la possibilité à de jeunes diplômés de travailler dans ce domaine au sein d’organismes internationaux. Depuis leur création, 1300 diplômés sont sortis de ces centres.

Réfléchissez à vos actions dans ce domaine stratégique  (la résolution des conflits).

Portez une attention particulière aux communautés soumissent à des risques de violences et de sectarisme.

Inutile d’aller au bout du monde car les conflits interethniques sont bien présents dans nos villes, des populations sont régulièrement stigmatisées. Aussi, nous Rotariens, nous nous devons d’y prêter une attention particulière.

D’autres conflits doivent attirer notre attention et initier nos actions. Je pense aux violences faites aux femmes, aux enfants maltraités ; là aussi, nous pouvons adoucir les souffrances.

Les actions tournées vers l’illettrisme et l’éducation de tous permettent d’éveiller l’esprit critique, d’engendrer une capacité d’analyse et de réflexion qui aboutit à la tolérance de la différence.

Je voudrais aussi attirer votre attention sur la résolution des conflits au sein même de nos clubs où la solution nous est propre. Quel club n’a pas eu son conflit de personnes, d’Ego, de divergence de vue. Si l’on n’y prend pas garde ce genre de conflit dégénère rapidement. Cela aboutit souvent à des démissions, voire à la création de nouveaux clubs, ce n’est, à mon avis, plus acceptable.

Je vous demande donc mes amis en ce mois de février d’y réfléchir entre vous et en vous-mêmes mais surtout, de veiller à trouver les solutions pour ne pas planter la mauvaise graine potentiellement conflictuelle. Pour vous y aider, je vous demanderai simplement de penser au critère des quatre questions de nos fondateurs.

Le fait même de se les remémorer est déjà un début de solution. Beaucoup de conflits inutiles ont pour cause notre refus de remettre en question notre position.

Amitié à tous et portez vous bien.

 

Jacques Bernier, Gouverneur 2020-2021 du District 1700

Réfléchissez à des actions favorisant la résolution des conflits !

Mes Amis bonjour,

Vaste programme que le thème de ce mois de Février «La construction de la paix et de la résolution des conflits».

On connaît tous les conflits qui embrasent régulièrement le monde. Aujourd’hui, des millions de personnes sont déplacées en raison de violences, persécutions et violations des droits de l’homme et ce sont souvent des enfants.

Bien entendu, actuellement, la pandémie masque médiatiquement tous ces conflits qui perdent le devant de la scène. Mais ils restent latents et reviendront....

Lire la suite...

Le dossier du mois : Présentation du thème 2021/2022 par Delphine Valls

L’Assemblée Internationale du Rotary réunit les Gouverneurs élus du monde entier, ainsi que les Rotaractiens invités, dans le but de recevoir leur dernière formation avant leur prise de fonction au 1er juillet.

Pour la première fois de l’histoire du Rotary, cette Assemblée, qui devait se tenir à Orlando en Floride, a eu lieu en virtuel du 1er au 11 février...

Lire la suite...

«La Bourse de la Fondation a facilité ma deuxième année d'étude à Colombia University..»

Après quatre années en Afrique de l’Ouest, à travailler auprès de gouvernements et d’organisations internationales, Pauline Deschryver rêvait de suivre les cours de la fameuse Columbia University, à la School of International and Public Affairs (SIPA). La bourse d'étude de la Fondation, soutenue par le Club de Montpellier, lui a permis de concrétiser son rêve et elle nous retrace les deux années passées à suivre les cours du Master in Public Administration in Development Practice (MPA-DP)…

Lire la suite...

La plus grande collecte de sang d'Europe à l'heure de la pandémie de Covid

Depuis 1998, les Toulousains sont habitués à voir, vers le 20 janvier de chaque année, les locaux du Capitole investis par l'EFS et les Clubs Rotary et Rotaract du Grand Toulouse. Mais cette année en pleine pandémie de Covid, la plus grande collecte de sang d'Europe s'est déroulée dans des conditions particulières pour garantir la sécurité sanitaire : port du masque obligatoire pour tous, accompagné de mesures de distanciation et d’hygiène renforcées. Jean-Claude Brocart, l'un des membres fondateur de l'opération, revient sur cet évènement exceptionnel...

Lire la suite...

La Dictée du Rotary en virtuel

Depuis maintenant 9 ans, la Dictée du Rotary France et des Pays francophones est devenue un événement incontournable de l’année rotarienne. Face à la situation sanitaire de la Covid 19, la totalité des Districts de la zone 13, français, belges, luxembourgeois, ainsi que les clubs Rotaract,et Interact ont décidé d'organiser cette dictée sous la forme d'un webinaire le 30 janvier dernier. L'actrice Andréa Ferréol a accepté d'être la marraine de cet évènement et Aline Le Guluche qui fut illettrée jusqu’à l’âge de 50 ans, a témoigné sur son parcours pour combattre l'illettrisme...

Lire la suite...

La convention du Rotary du 12 au 16 juin 2021 se tiendra virtuellement

La convention du Rotary International, prévue du 12 au 16 juin 2021 à Taipei (Taïwan), se déroulera en ligne compte tenu de la menace permanente de COVID-19. Cette décision, qui fait suite au dernier conseil d'administration du Rotary, a pour but de protéger la santé de toutes les personnes concernées...

Lire la suite...

La télémédecine favorise l'accès aux soins

Vanessa Glavinskas est rédactrice en chef du magazine "The Rotarian" et nous propose de découvrir Prakash Paudyal, pneumologue et membre du Rotary club de Jawalakhel au Népal qui suit à distance ses patients souffrant du COVID-19, Barbara Kiernan, membre du Rotary club de Catalina (Tucson) dans l’Arizona qui cherche avec une subvention mondiale à combler le fossé entre les médecins et les patients défavorisés de Sonora (Mexique)…et d'autres rotariens convaincus des bienfaits de la télémédecine…

Lire la suite...

La triste vérité sur l'altruisme c'est qu'il n'y a pas assez d'altruistes !

Joe Queenan est un contributeur régulier du magazine "The Rotarian" et dans cet article (en anglais), il déplore que dans notre société, les personnes vertueuses qui remplissent des rôles véritablement essentiels, sont souvent rares. Il conseille que ces personnes doivent s'obstiner à recruter de nouveaux talents «..C'est d'ailleurs la raison pour laquelle les Rotary clubs existent..» nous dit-il...

Lire la suite...

André Audap du club de Blagnac, 56 ans de vie "commune" avec le Rotary

Jacques Bernier, notre gouverneur, a souhaité mettre à l’honneur quelques amis qui font preuve d’une constance exceptionnelle dans leurs engagements rotariens. Aussi, nous vous proposons de découvrir ces personnalités remarquables qui font le Rotary dans nos clubs.

Ce mois-ci, nous souhaitons un Bon anniversaire à André Audap qui fêtera ses 56 ans de Rotary en mars prochain et qui a été rotarien dans cing clubs différents dont le dernier, le Rotary Club de Blagnac duquel il est toujours membre. (Gérald Balandrau - Commission Effectifs)...

Lire la suite...