Dans les coulisses de l'Edito-vidéo de la LETTRE DU GOUVERNEUR

Il est 11 heures, nous avons rendez-vous à Toulouse, rue des Trois Piliers, chez CHEERS pour l'enregistrement de l'édito-vidéo qui fera la une de la Lettre du Gouverneur de décembre 2018.

Joëlle et Christian, son mari, se sont levés tôt, comme pratiquement tous les jours depuis le début de l'année rotarienne et ne comptent plus les kilomètres parcourus…20 000 annoncent-ils !

Aujourd'hui et demain seront bien remplis avec ce matin l'enregistrement de l'édito-vidéo, ce soir la visite du Club Castelsarrasin-Moissac, demain une cérémonie à Carcassonne pour la remise d'un chèque de 10 000 euros par le Club de Nîmes aux sinistrés de l'Aude et demain soir l'intronisation de quatre nouveaux membres dans le Club de Joëlle, celui de Prades-Conflent. Et les autres jours de la semaine sont à la même image…Etre Gouverneure, c'est aussi faire don de soi au Rotary et au District 1700 !

Comme chaque mois, notre Gouverneure a pris l'habitude de se retrouver devant la caméra d'Adrien Privat patron de CHEERS et président fondateur du Club L'Union Saint Jean, pour l'enregistrement de son édito….C'est le moment pour Adrien de poser le décors, de positionner la caméra et de donner à Joëlle les consignes pour que tout se déroule bien !.

Nous profitions de ce moment de préparation pour poser quelques questions à Joëlle :

Q : Joëlle, pourquoi as-tu souhaité passer d'un édito écrit à un édito vidéo ?

R : La vidéo est un moyen de communication moderne. En alliant le son et l’image, la vidéo permet de produire un contenu plus vivant et plus séduisant que l'édito écrit classique.

Q : Avec la vidéo, penses-tu capturer davantage l'attention des rotariens ?

R : Oui, cela a un impact de communication important plus que l'écrit. Aujourd'hui, il faut s’adapter à l’évolution des technologies car nous sommes moins enclins à lire de longs contenus et nous n'avons plus le temps ! On remarque sur le Net, de plus en plus l’abandon progressif de l’écrit au profit de la vidéo. C'est pourquoi le contenu vidéo est maintenant indispensable à notre communication et cela nous oblige à mieux communiquer. 

Q : Comment te prépares-tu à ce passage devant la caméra ?

R : Je rédige l'édito sous forme écrite, je le relie plusieurs fois en essayant de le réduire au maximum en ne gardant que le ou les messages essentiels ce qui permet, à l'enregistrement, de maintenir un certain dynamisme. Avec Adrien, nous avons convenu de ne pas dépasser les trois minutes car au-delà, nous perdons l'attention J'essaie de faire assez court autour de deux minutes afin de garder l'attention du rotarien-internaute.

Q : Joëlle, de mois en mois, tu apparais plus à l'aise devant la caméra, as-tu le stress ?

R : Pas trop et de moins en moins. Ah oui, la première fois j'avais le trac…Je ne connaissais pas Adrien et il a été de bon conseil. Ce qui arrive parfois, ce sont des hésitations au niveau de la diction, de la prononciation de certains mots…Et si j'y pense avant et que j'essaie de me contrôler, il est certain qu'il va se passer quelque chose !

Q : Faire une vidéo fait appel à des moyens spéciaux et prend du temps : enregistrement, montage et vérification …ça coûte plus cher qu'un édito écrit qui ne demande qu'un stylo bille, un bout de papier et des idées à faire passer…Quelle est l'incidence sur les finances du District ?

R : Il faut que chacun sache que cela ne coûte rien au District ! Adrien m'a gentiment dit : «…C'est ma participation rotarienne…» et ce que Adrien réalise tous les mois, c'est un travail formidable pour notre District et s'il avait fallu s'adresser à une entreprise, la confection de la réalisation de l'édito-vidéo, sur une année pleine, dépasserait plusieurs milliers d'euros.

Nous reviendrons aux questions un peu plus tard, mais pour le moment nous laissons Joëlle se préparer pour l'enregistrement. Adrien plante le décor, positionne la caméra et lui indique l'endroit où elle doit se placer…..

5, 4, 3, 2, 1...On tourne !

Joëlle fixe la caméra dans "les yeux". si l'on peut dire….et oui, il ne faut pas la perdre de vue cette fameuse caméra car derrière elle, il y a les 2732 rotariens du District 1700 ! Sur un écran placé devant elle, défile le texte du prompteur et elle enchaine sans trébucher, simplement deux petites hésitations dont Adrien et Joëlle reprennent l'enregistrement des passages concernés…

Ouf, pas de couac ! Tout s'est bien passé ! Joëlle et Adrien ont l'air satisfait !

Q : Alors Joëlle, quelle est ta première réaction après cet enregistrement ?

R : J'aime bien faire ça d'autant plus que de nombreux rotariens de club me disent : «…quand le lettre était sous forme papier, on ne la lisait pas et ni l'édito et aujourd'hui, on écoute..»…Le retour des clubs est très positif et cela m'encourage dans ma démarche ! Avec Catherine Mulnet, gouverneur du District 1660 (Paris et Ile-de-France Ouest), nous avons eu la même idée et en même temps de passer d'un édito écrit à un édito vidéo. Aujourd'hui, sur les dix huit Districts français, nous ne sommes que deux gouverneurs à utiliser la vidéo comme moyen de communication.

Q : Et toi Adrien, cela s'est bien passé quelle est ton impression ?

R : Cela c'est bien passé et de mois en mois, je constate que Joëlle est de plus en plus à l'aise et surtout, nous nous entendons bien !

Q : Adrien, Que peux-tu nous dire sur l'entreprise CHEERS ?

R : CHEERS est une petite société composée de trois personnes, deux collaborateurs et moi. Nous travaillons pour des TPE, PME et Grands Comptes. Par exemple, pour des commerçants, nous les aidons dans leur communication, on se déplace et l'on prend des photos puis on réalise des affiches, flyers. Par exemple, nous avons réalisé un calendrier pour les commerçants du quartier Victor Hugo à Toulouse. Nous avons aussi des PME et des Grands Comptes…Par exemple, nous pouvons réaliser l'accompagnement visuel de leur changement de nom…En fait, nous faisons du sur-mesure pour mieux répondre aux besoins du client et nous nous plaçons sur une tranche très basse de coût. Tous ces exemples de prestations, vous pouvez les découvrir sur notre site web : https://www.cheers.expert/ .

Q : Sur ton site, on voit que vous avez réalisé des interviews de Michel Guérard, Pierre Richard, Philippe Lucas…Combien coûte une interview ?

R : C'est variable et c'est selon les moyens déployés : une ou plusieurs caméras, s'il y a un prompteur ou pas, s'il faut quelqu'un qui mène l'interview ou pas, s'il faut un ingénieur du son ou pas….Pour une interview avec tous ces moyens, nous la facturons autour de 1 500 euros sachant que le standard de coût est de 3 000 euros. En terme de prix, nous sommes bien placés !

Q : Adrien, quand Joëlle s'est adressée à toi pour réaliser l'édito-vidéo, quelle a été ta réaction ?

R : Je n'ai pas hésité à dire oui tout de suite car je pense qu'il y a une urgence, par rapport au Rotary, d'utiliser davantage la vidéo comme support de communication. Je suis" atterré", qu'au niveau mondial, le Rotary ne mette pas à disposition un fonds d'images et de films plus conséquent qui nous faciliterait la réalisation de vidéos pour mieux mettre en valeur localement les actions que nous menons. Il faut passer beaucoup de temps pour trouver sur internet des photos et des images libres de droit pour composer nos illustrations. Cette problématique est à faire remonter dans le cadre des rencontres des gouverneurs francophones…

Q : Comment joues-tu sur les images ou les morceaux de vidéos pour illustrer le propos ?

R : Cela permet "d'aérer" le propos et passer à de l'illustration, par moment, apporte un contenu visuel simple car on ne peut ne peut pas toujours être dans le "décodage" de la parole. Pour l'édito-vidéo, c'est un exercice particulier car on est en train de regarder Joëlle qui s'adresse à nous mais on n'est pas entrain de dialoguer avec elle… Ceci a besoin d'être jalonné par des aérations en images ou des morceaux de film…D'un point de vue technique, c'est aussi une solution bien pratique pour faire une coupe par exemple pour masquer une hésitation ou faire passer un changement de cadre.

Q : En voyant, Joëlle et en entendant le son de sa voix, penses-tu que les rotariens se sentent plus proches ?

R : Aujourd'hui, chacun connait physiquement la Gourverneure ! Même si l'on n'écoute pas totalement son propos, on voit défiler, pendant un peu plus de deux minutes, son image et on sait qui elle est ! Il est évident que la vidéo a plus d'impact qu'un écrit quelque soit son contenu ! On ne pourra pas revenir en arrière et la vidéo est un bon outil pour progresser dans notre communication visuelle

 

Sur cette dernière question, nous refermons la "petite" porte du studio d'enregistrement sans oublier de remercier chaleureusement Joëlle et Adrien pour avoir répondu à nos questions.

Maintenant, c'est à Adrien de traiter l'enregistrement et d'en faire une belle vidéo comme celle qui figure chaque mois à la UNE de la Lettre du Gouverneur.

Et n'oubliez pas si vous aussi, dans votre club, vous souhaitez faire le grand pas vers la vidéo ou d'autres supports visuels pour illustrer vos manifestations rotariennes, CHEERS saura être à votre écoute et étudier votre besoin…

 

(Propos recueillis par Léon Serrurier)

Lettre du Gouverneur - Décembre 2018

Vidéo réalisée gracieusement avec les moyens techniques de l'entreprise CHEERS - Toulouse

Le dossier du mois : Des idées pour renforcer l’effectif, nouvelle année, nouveaux objectifs !

La nouvelle année est le moment des bonnes résolutions et des nouveaux départs. Lorsque vous fixez vos objectifs de club pour la seconde partie de l’année rotarienne, commencez par ceux que vous pouvez atteindre le plus facilement. Voici quelques idées…

Lire la suite...

De la cabine téléphonique à la boîte à livres

Dans la lettre du Gouverneur de septembre 2018, André Marty, Responsable de la Lutte contre l'Illettrisme pour le District 1700, nous avait présenté quelques pistes pour lutter contre ce fléau et notamment la mise en place de boîtes à livres dans des anciennes cabines téléphoniques. Nous vous proposons de revenir sur le sujet de manière plus détaillée….

Lire la suite...

Dans les coulisses de l'Edito-vidéo de la LETTRE DU GOUVERNEUR

Depuis la lettre d'août 2018 notre Gouverneure, Joëlle Cramoix, a troqué l'écrit pour la vidéo pour nous communiquer son message mensuel. La rédaction de la lettre du Gouverneur s'est glissée dans les coulisses de l'édito-vidéo et vous montre l'envers du décor : Comment Joëlle prépare son intervention ? Comment se fait l'enregistrement ? Les secrets de fabrication ?…. Attention ça tourne !..Glissez vous par la petite porte et découvrez tous les secrets !

Lire la suite...

Une douzaine de dictées seront organisées le 30 mars 2019

Notre Gouverneure Joëlle Cramoix a souhaité, cette année, donner un nouvel élan à ce grand événement et privilégier une mobilisation régionale au niveau de notre DISTRICT 1700, en choisissant une date commune qui soit compatible avec le calendrier de nos propres actions, et avec un texte de la Dictée qui nous soit propre. La Dictée du Rotary du District, le 30 mars 2019, devient "La dictée du Rotary en Occitanie".

Lire la suite...

Rotariens et Rotaractiens unis pour aider le Rugby handisport

La première journée solidaire au profit du Rugby Handisport a été organisée le 26 mai 2018 sur les terrains du Rugby Club de Balma. Ce fut un véritable succès pour une première, destinée à récolter des fonds pour offrir à une équipe de « rugby fauteuil toulousain » des fauteuils adaptés à la pratique du rugby XV Handisport....

Lire la suite...

7 conseils pour créer du contenu attrayant sur les réseaux sociaux

C’est peut-être difficile à croire, mais les médias sociaux existent depuis plus de vingt ans. Depuis les débuts de la messagerie d’AOL à la fin des années 90, jusqu’à l’essor du partage de photos sur Instagram, les médias sociaux ont véritablement parcouru un long chemin et ils continuent d’évoluer. Il est cependant important de se rappeler pourquoi nous avons commencé à devenir « sociaux » : pour nous connecter les uns avec les autres….

Lire la suite...

ENCORE + D'INFOS

LES DATES ET EVENEMENTS DU DISTRICT 1700